Anorexie et boulimie : en parler pour s’en sortir (Ouest-France 28/02/2015)

Anorexie et boulimie : en parler pour s’en sortir

L’association briochine Anorexiques et boulimiques anonymes aide les personnes qui souffrent de troubles alimentaires, dans toute la France.

Depuis 2002, l’association Anorexiques et boulimiques anonymes (Aba) accueille des personnes qui souffrent de ces maladies et les accompagne sur le chemin de la guérison, grâce à la méthode des Alcooliques anonymes. Ces troubles peuvent toucher tout le monde, quels que soient le sexe, l’âge ou le milieu social.

Implantée à Saint-Brieuc, l’association compte des adhérents dans toute la France. Elle organise des conventions régionales pour aider les malades à retrouver et à garder le contrôle de leur alimentation. Son congrès national se tiendra d’ailleurs à Saint-Brieuc, les 27 et 28 juin.

Briser la solitude

Pour Nadine (1), 58 ans, « aider les autres, c’est s’aider soi-même ». Après vingt-cinq ans de boulimie, elle prend peur pour elle et pour son fils, en 1998. Elle commence à chercher de l’aide. Les Aba n’existaient pas encore. « J’ai alors frappé à la porte des Alcooliques anonymes, où j’ai été très bien accueillie. Ils nous ont beaucoup aidés à constituer les premiers groupes Aba. »

Epuisée par la maladie et psychologiquement affaiblie, Nadine mettra deux ans à se reconstruire avec le soutien de l’association et elle entamera un travail avec un médecin. « Aujourd’hui, j’ai le sentiment d’être complètement différente. »

« Ce qui m’a aidé, c’est de pouvoir briser la solitude en rencontrant des gens comme moi, sans avoir à me justifier ou être jugée, témoigne Sylvie (1), 40 ans, membre depuis dix ans. Cela m’a donné de l’espoir. Aujourd’hui, les Aba sont, pour moi, une famille de cœur. »

Elle a eu le déclic après une énième déception amoureuse. Avec l’association, elle a appris à contrôler ses émotions et les crises se sont arrêtées. Si Sylvie est aujourd’hui une femme comblée, mariée et mère d’une petite fille, elle se dit certaine de replonger si elle arrête de fréquenter les réunions des Aba.

Tous les lundis, à 20h, réunion des Aba, à l’espace Griffon, à Saint-Brieuc. Contact : 06 34 32 93 81.

(1)    Les prénoms ont été modifiés.